Les porteurs de poutres de Tilicho

Lors de mon dernier voyage au Népal en juillet 2016, j’avais décidé d’aller avec Rupak jusqu’au lac Tilicho, le plus haut du monde à 5000 mètres d’altitude. Je ne m’attendais pas à rencontrer sur le chemin des caravanes de jeunes gens portant des poutres de 3 à 6 mètres de longueur dans des conditions extrêmement périlleuses. De Manang jusqu’au camp de base du Tilicho, soit 6 à 8h de marche sur un sentier parfois très escarpés, ces jeunes gens venus parfois de régions assez lointaines du Népal, transportent ces matériaux pour les hôtels-refuges en construction au camp de base. Les futurs trekkeurs n’imaginent pas au prix de quel labeur et de quels risques ont été construits les hôtels dans lesquels ils se reposeront de leur marche. J’ai été tellement stupéfait de cet exploit digne d’un livre des records que j’ai décidé d’en faire un petit reportage vidéo que vous pouvez découvrir ici. Il illustre la dureté des conditions de vie dans ce pays où le travail humain a si peu de prix.